Le baccalauréat Professionnel Électrotechnique Énergie Équipements Communicants (ELEEC) est totalement inscrit dans la continuité du BEP Métiers de l’électrotechnique. Il en est le prolongement naturel.

1°) Tout le métier de l’électricien

Ce baccalauréat aborde toutes les compétences professionnelles liées au métier d’électricien, depuis le point de livraison de l’énergie jusqu’aux applications terminales de conversion de l’énergie. Le métier de l’électricien est pris en compte dans sa globalité, la formation n’est pas centrée uniquement sur les applications terminales.

 

  • Il élabore les schémas électriques d'une installation à l'aide d'un logiciel de dessin.

  • Il réalise dans une armoire électrique l'implantation du matériel ainsi que son raccordement selon le schéma de l'installation.

  • Il assure le montage des différents constituants sur chantier.

  • Il effectue les essais et réglages nécessaires au fonctionnement d'une installation.

  • Il effectue la "programmation" et le paramétrage d'appareillages électriques (Automates, variateurs, régulateur...).

  • Intégré au service maintenance, il intervient en cas de panne sur une installation électrique.

  • Il veille au respect des règles de sécurité afin d'assurer la protection des biens et des personnes.

 

 

Pour intégrer les évolutions souhaitées, de nouveaux savoirs apparaissent notamment :

  • La communication et le traitement de l’information

  • Les courants faibles et leur cohabitation avec les courants forts.

  • La « démarche qualité »

  • Les « techniques de communication et de gestion »

  • Les notions « d’organisation » et de « relations client »,

  • Enfin, un enseignement des lois générales liées à l’électrotechnique est prévu en raison de nécessaires approfondissements.

2°)Un seul baccalauréat professionnel pour deux champsd’application différents

Il se décline selon deux champs distincts, le champ d’applicationhabitat/tertiaire et le champ d’application industriel.

La distinction entre ces deux champs, dont un est approfondi, se fait au sein des établissements de formation par la mise en œuvre d’applications terminales différentes. Cet approfondissement ne correspond surtout pas à une « spécialisation » mais à un objectif de développement de compétences spécifiques lors d’interventions ciblées sur des applications terminales dédiées.

Quel que soit le champ d’application, habitat/tertiaire ou industriel, l’ensemble des savoirs du référentiel est enseigné. Deux tiers de tous les savoirs sont traités au même niveau taxonomique, ils constituent ainsi un tronc com­mun de connaissances. Seul, le tiers des savoirs, lié à la mise en œuvre d’applications terminales spécifiques, est décliné à des niveaux taxonomiques différents.

L’établissement choisit un seul des deux champs, dans le cadre du Plan Régional de Développement des Formations, en collaboration avec l’ensemble des partenaires. Il permet l’adaptation de la formation au tissu local. Le temps imparti à la formation n’étant pas suffisant pour traiter les deux champs, ce choix est indispensable. Il s’appuie, en particulier, sur le vivier d’entreprises pouvant assurer l’accueil des candidats lors de leurs périodes de formation en milieu professionnel.

Le candidat choisit son champ d’application, par anticipation lors de son inscription dans l’établissement de formation et, ensuite, lors de son inscription à l’examen, grâce à une codification différente selon le champ d’application. Le diplôme délivré ne fait pas référence au champ d’application choisi dans la mesure où ce baccalauréat ne comporte ni option ni dominante.

Pour autant, cette différentiation n’est surtout pas un obstacle à une insertion dans l’emploi ouverte aux deux champs ; habitat/tertiaire ou industriel. Ce baccalauréat professionnel aborde l’ensemble des savoirs, la mise en œuvre de cette distinction selon deux champs d’applications distincts, n’est donc en aucun cas une « préorientation » à l’emploi.

 

3°) Quelles conditions d'accès

  • Titulaire d'un BEP Métiers de l'Electrotechnique ou être issu(e) d'une première STI (option Electrotechnique).

4°) Les matières enseignées

Les métiers industriels sont évolutifs et requièrent par conséquent une bonne culture générale.

Pour préparer au Bac Pro Electrotechnique, Energie et Equipements Communicants, les matières enseignées sont :
Enseignements généraux

Français

Connaissance du Monde Contemporain

Langue vivante (anglais)

Mathématiques

Sciences Physiques

Arts appliqués

Enseignements technologiques et professionnels

Savoir S0 : Electrotechnique - Expérimentation scientifique et technique - Dimensionnement

Savoir S1 : Distribution de l’énergie

Savoir S2 : Utilisation de l’énergie

Savoir S3 : Commande de l’énergie

Savoir S4 : Communication et Traitement de l’information

Savoir S5 : Mise en service Maintenance

Savoir S6 : Qualité, sécurité et réglementation

Savoir S7 : Techniques de communication et de gestion